| Conseils Herbu

Gazon jaune : Attention aux punaises!

Parce que si votre gazon jaunit, vous voudrez déterminer rapidement à quelle situation vous faites face.

punaise terrain

Selon Google, au Québec, entre le 15 juillet et le 15 août, on observe un pic de recherches pour les punaises velues, appelées aussi punaises de céréale ou punaises de gazon. Pourquoi? Car, c’est en juillet qu’elles apparaissent, la chaleur humide encourageant leur prolifération. Vous vous demanderez peut-être : mais pourquoi leur consacrer un article? Parce que si votre gazon jaunit, vous voudrez déterminer rapidement à quelle situation vous faite face :

  • un gazon en dormance;
  • un gazon victime d’une canicule ou d’une sécheresse;
  • ou un gazon attaqué par des punaises.

En effet, on peut confondre les signes d’une infestation de punaises avec ceux de la sécheresse. Mais les dommages causés par les punaises peuvent être sévères, pouvant meême aller jusqu’à engendrer le besoin d’une rénovation complète de la pelouse.

Retrouvez ci-dessous la table des matières de notre « bible de la punaise » :


Un insecte « piqueur-suceur »

Nous reprenons, ici, la description offerte par notre centre de diagnostic :

  • La punaise velue est un insecte piqueur-suceur (de plants de gazon). Sa métamorphose est dite incomplète : les nymphes passent par cinq stades avant d’être adultes. C’est lors du troisième stade que les dommages causés sont les plus sévères.
  • Les nymphes sont petites (1,5 à 2 mm), se distinguent par une couleur rougeâtre, affichent une bande dorsale blanche, et ne possèdent pas d’ailes. L’adulte est plutôt blanc et brun-noir, mesure environ 5 mm et possède des ailes repliées sur le dos, ce qui lui donne l’air d’avoir des rayures blanches.


De 200 oeufs pondus aux dégâts par temps chaud

Notre centre de diagnostic décrit bien le cycle de vie de la punaise :

  • Les adultes hibernent sous les haies, les plates-bandes de fleurs, etc. Ils s’y regroupent et y demeurent jusqu’à l’arrivée du temps chaud.
  • Au printemps, ils sortent de leur lieu d’hibernation, commencent à se nourrir, puis pondent environ 200 oeufs dans le creux des tiges de gazon.
  • La ponte est optimale au début de juin et les jeunes larves, aussitôt l’éclosion arrivée, vont commencer à sucer la sève.
  • Au début, les dommages sont minimes, mais peuvent devenir considérables lorsque le temps se réchauffe.
  • Les larves parviennent au stade adulte avant le mois d’août et le cycle de vie recommence.
  • En général, il y a une génération par année, mais il est possible qu’une seconde génération se forme lorsque les conditions climatiques sont propices. 


Des terrains plus à risque que d’autres

Les punaises s’attaquent à tous les types de terrains, mais préfèrent les endroits ensoleillés dont l’humidité est relativement basse, où le chaume est abondant. Lorsque l’endroit est idéal et qu’il y a déjà une infestation, on retrouvera souvent cette dernière au même endroit année après année.

La punaise est active lorsqu’il fait soleil et que le sol est sec, car elle n’aime ni l’eau ni les endroits ombragés (qui sont mouillés plus longtemps).

On retrouve les premiers signes d’infestation dans les zones les plus exposées au soleil : buttes, pentes, talus, etc.


Dommages : caractéristiques et photos

La punaise causera des dommages non seulement en piquant les feuilles ou en suçant la sève des brins de gazon, mais aussi en y injectant des enzymes toxiques qui feront mourir la partie infectée.

Évolution d’une infestation de punaises :

  • La pelouse montre une décoloration en juillet;
  • Des plaques de pelouse deviennent rouges/roses, puis jaunes;
  • Les plaques jaunes peuvent grossir assez rapidement.

On remarque alors des plaques brunes qui peuvent être confondues avec des dommages causés par la sécheresse ou par des dommages de hannetons.


Différences entre les dommages causés par la punaise, le hanneton ou la sécheresse

En préambule, notez que ce qui différencie les dommages causés par la punaise de ceux causés par les vers blancs du hanneton est que la punaise, contrairement au hanneton, ne coupe pas les racines du gazon; c’est un insecte piqueur-suceur.

Par conséquent, lors d’une infestation de punaises, le gazon mort ne s’arrache pas facilement. C’est pourquoi on peut en confondre les signes avec ceux de la sécheresse (davantage qu’avec ceux des hannetons).

Sophie Lachapelle, de chez HERBU Lachapelle et Filles, sur la Rive-Sud de Montréal, résumait ainsi les différences entre les dégâts causés par la punaise et ceux causés par la sécheresse :

  • Plaques causées par des punaises :
    • Aucun vert restant.
    • Les brins d’herbe ont tendance à pencher.
  • Plaques causées par la sécheresse :
    • Plaque de gazon jaune avec du vert dans le fond.
    • Le brin d’herbe reste droit. 

Détection « simple » de la punaise des céréales

Avant de procéder à des traitements, il faut évaluer la pertinence d’intervenir. Pour cela, faites l’exercice suivant, au moment le plus chaud de la journée :

  1. Allez vérifier la délimitation entre le gazon vert et le gazon jaune, là où les punaises se nourrissent. Ne vérifiez pas au milieu de la plaque, car en cas d’infestation de punaises, les insectes n’y seront plus.
  2. Écartez le gazon autour de la plaque :
    • Vous verrez les punaises dans la pelouse.
    • Les adultes sont noirs, alors que les jeunes larves sont rouges.

À ce sujet, Alexandra Perron avait recueilli, pour Le Soleil, les conseils de Bruno Fortin de l'Association des services en horticulture ornementale du Québec :

Peut-on détecter la punaise velue à l'oeil nu? « Oui. Il faut se pencher et aller fouiller dans le gazon au pourtour de la plaque. On gratte et on laisse le soleil frapper. S'il y a de la punaise, on va voir fourmiller », indique Bruno Fortin.


Dépistage « avancé » et seuil d’intervention

Une variante efficace à l’exercice proposé dans la section précédente consiste à :

  1. enfoncer dans la pelouse un contenant comme un pot à café, sans fond ni couvercle;
  2. remplir ce contenant d’eau;
  3. gratter le fond du pot avec les doigts pour aider les larves et les adultes à remonter à la surface;
  4. dénombrer les insectes.

Si le nombre d’insectes est supérieur à vingt adultes au début du mois de juin, on procède à un traitement, de préférence sur une pelouse ayant reçu un peu d’eau.

Un insecticide peut être appliqué dès les premiers signes d’infestation afin d’arrêter la prolifération des punaises. Sans cela, les plaques de gazon jaune grandiront (et nécessiteront une rénovation du gazon).


 À propos de l’application d’insecticide

Chez HERBU, nous utilisons un insecticide de contact autorisé par le ministère de l’Environnement du Queébec. Ce produit :

  • affecte la punaise directement lorsqu’elle est en contact avec le produit;
  • est dégradé rapidement par la lumière afin de limiter les possibilités d’effets néfastes sur l’environnement.

Les possibilités d’intervention avec un produit de lutte phytosanitaire diffèrent d’une ville à l’autre en fonction des règlements municipaux. Contactez votre point de service HERBU pour connaître les possibilités dans votre municipalité.


Est-il possible d’empêcher complètement un retour des punaises?

Malheureusement, même après un traitement phytosanitaire, les punaises peuvent revenir :

  • En effet, le traitement ne travaille pas sur les œufs de punaises.
  • Les punaises passent l’hiver sous forme d’adultes et peuvent alors pondre de nouveau l’année suivante.
  • De plus, lorsque la punaise est adulte, elle peut se déplacer d’un voisin à l’autre.


Comment « décourager » un retour des punaises?

Comme l’affirme l’OMAFRA (ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario), les pelouses irriguées tolèrent davantage la présence des punaises velues et présentent moins de dommages.

Ici, nous vous partageons cinq méthodes de luttes complémentaires :

  1. Irriguer pour conserver une bonne humidité.
  2. Maintenir une hauteur de coupe élevée.
  3. Déchaumer, si nécessaire (car la punaise s’abrite dans le chaume).
  4. Fertiliser raisonnablement, surtout si les températures sont élevées.
  5. Utiliser des semences avec des endophytes, organismes vivants qui traitent le gazon de l’intérieur.

Que faire en cas de besoin de rénovation?

Comme nous le disions en introduction, les dommages peuvent être sévères et peuvent même rendre nécessaire une rénovation complète de la pelouse.

Si telle est votre situation, il faudra réensemencer et, pour cela, nous vous référons, aux conseils que Gilles Angers a offert, dans Le Soleil, au mois d’août 2017 :

Le gazon dévasté par la punaise étant mort, il faut le refaire. Pour [cela], on met dans les trouées un mélange de semence et de compost. Puis on remue doucement au moyen d'un balai à feuilles. Enfin, on s'assure que le terreau reste humide durant 10 jours.

 


Pour aller plus loin

Laissez-nous vos questions et commentaires sur notre page Facebook :

Si vous avez besoin d’aide avec l’entretien de votre pelouse, vous trouverez notre spécialiste du gazon le plus près de chez vous en cliquant ici.


HERBU